François SARANO, Longitude 181

François SARANO, photo Serge Briez

François SARANO de LONGITUDE 181, océanographe, compagnon du Commandant Cousteau nous confie sa vision et son respect des espèces en danger de disparition dans les océans, et plus particulièrement en Méditerranée où les requins victimes de la sur-pêche et de la pollution sont menacés de disparition.

Interview réalisé au Salon de la plongée 2017 par Serge BRIEZ

Pourquoi le nom “Longitude 181” ?

Une expérience prend son sens lorsqu’elle est partagée.
Nous avons voulu créer une association qui aide les personnes qui ont vécu des expériences extraordinaires à les partager avec le public.
Le nom devait évoquer les voyages et l’expérience d’où le mot longitude…
Mais nous rêvions d’un espace beaucoup plus large que le seul espace géographique évoqué par les longitudes, un espace de partage bien au de-là de l’espace physique, d’où la longitude 181 qui n’existe pas (les longitudes s’arrête à 180).
Pourquoi les longitudes et pas les latitudes : parce que les latitudes tronçonnent la planète en tranche… alors que les longitudes unissent les pôles.

Soutenez LONGITUDE 181 : https://www.longitude181.org/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s