Le désir de Syracuse

Anges en façade du Duomo, Cathédrale de Syracuse, ile d'Ortygie, photo Serge Briez, Cap médiations 2014

Jeudi 29 Mai 2014

Syracuse est un excellent accès à la mer et a donc toujours été un lieu de passage privilégié pour les bateaux venant du monde entier. Mais elle est aussi et surtout dotée d’une terre fertile et de nombreuses sources d’eau pure. La fontaine Aretusa dont nous avons parlé dans « LE CHANT DES SIRÈNES » en est un magnifique exemple.

Fontaine Aretusa avec ses papyrus, ile d'Ortygie, Syracuse, photo Serge Briez, Cap médiations 2014
Fontaine Aretusa avec ses papyrus, île d’Ortygie, Syracuse, photo Serge Briez, Cap médiations 2014

Sa situation géographique, en fait une zone stratégique, au coeur de la méditerranée, entre l’Europe et l’Afrique. Visible de la mer de toutes parts, elle se déploie aux regards comme une ville désirable. Enchâssée dans la baie, ceux qui l’ont conquise le savent bien, elle n’est pas facile à prendre.

C’est une ville riche des nombreuses civilisations qui l’ont traversé. La ville fut fondée par les colons grecs venus de Corinthe en 734 avant J-C sur l’île d’Ortygie. Elle devint rapidement extrêmement puissante, jusqu’à faire de l’ombre à Athènes, provoquant une guerre qui dura plus de 5 siècles.

En 212 avant J-C, la ville fût occupée par les romains. Les musulmans la conquirent en 878 et restèrent jusqu’à la seconde moitié du XIè Siècle. En 1086, la ville est prise par les Normands. Au XIIè Siècle, elle retourne sous le giron des rois de Sicile et retrouve sa puissance au XIIIè Siècle.

La ville fut plusieurs fois détruite par des tremblements de Terre (1542 et 1693), mais elle garde ça et là des traces de ses multiples influences, se chevauchant parfois comme dans le cas du Duomo, ancien temple d’Athéna dont on retrouve la trace dans les murs même de la Cathédrale.

Pour les vestiges grecques, vous pourrez contempler les restes du temple d’Apollon et surtout le parc archéologique de Neapolis avec le Teatro Greco. L’architecture romaine avec l’amphithéâtre de Syracuse taillé dans le roc. La basilique byzantine de Sainte Lucie, le château Maniace, citadelle du XIIIè siècle qui ferme ou ouvre selon les points de vue, la baie de Syracuse.

Ce petit résumé d’histoire de Syracuse, pour vous dire : quelle que soit l’époque, l’endroit ou l’architecture, tout est à voir à Syracuse. Le mieux pour la découvrir et comprendre la richesse de ses mélanges est de parcourir la ville de long en large, de flâner le long des petites rues étroites pour découvrir au coin d’un chemin, une façade splendide, un balcon en fer forgé magistral ou tout simplement un éclat de lumière sur la baie dans la perspective d’une ruelle étroite.

Texte d’Agnès Briez, photos Serge Briez, Cap médiations 2014

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s